• Loi Pinel 2022

Loi Pinel Arnaque ou pas ?

Dernière mise à jour : 29 juin

Il y a certains éléments qu'il faut impérativement étudier avant de réaliser un investissement immobilier en loi Pinel.



Rappel des dispositifs d'immobilier défiscalisant d'avant la loi Pinel

Les investissements immobiliers issus de la loi De Robien commercialisés entre 2003 et 2008 et de la loi Scellier commercialisés entre 2009 et 2012, avaient une particularité : leur zone de construction très vaste, y compris des zones peu habitées.


Ces constructions ont engendré dans certaines régions un marché locatif saturé. Ce qui a fait que malheureusement certains investisseurs n'ont alors pas pu bénéficier de l'avantage fiscal De Robien ou Scellier.


S'en est suivi l'apparition des investissements immobiliers de la loi Duflot, commercialisés entre 2013 et 2014, avec un volet social plus prononcé, qui ont été mieux accueillis.


Enfin les investissements immobiliers de la loi Pinel sont apparus depuis 2015, en ayant tiré les leçons des erreurs passées (notamment en terme de zone de construction).

Les investissements immobiliers en loi Pinel doivent désormais être réalisés en zone territoriale "tendue". C'est à dire dans les zones territoriales en extension ou l'offre de logement disponible n'est pas suffisante pour répondre à la demande de logement (en terme de volume et de prix).


Sources : cohesion-territoires.gouv.fr


Les points importants dans un investissement loi Pinel

La principale difficulté dans ce dispositif est de trouver un bien qui pourra être revendu à un prix correct. En effet, le bien est vendu au "prix du neuf" et sera revendu au prix de l'ancien.


Afin de réaliser un investissement financièrement interessant lors de la revente, il faudra être très vigilant sur :


- la rentabilité brute sur cet investissement (toute la durée)

- le prix du bien au m² par rapport à sa localisation

- le promoteur immobilier

- le taux du crédit utilisé pour le financement du bien (et éventuellement le coût des interêts intercalaires)

- la cotisation de l'assurance emprunteur concernant le crédit de ce bien

Afin de vous assurer de bien étudier ces points avant votre investissement, vous pouvez contacter nos experts en immobilier locatif ici.

69 vues0 commentaire